La Rentrée 2017: Changer de vie, persévérer et aller vers son rêve

La Rentrée 2017 : Changer de vie, persévérer et aller vers son rêve en quittant son CDI, son appartement de 100 m2 à Paris tout en en étant une maman de 2 jeunes enfants! Découvrez le témoignages de Déborah sage-femme à l’hôpital.

« Nous nous étions quittées alors que mon plan à Lausanne tombait à l’eau et  notre projet  de changer de vie avec. Néanmoins, grâce à nos entretiens, j’ai gardé confiance en moi et en l’avenir. J’étais sereine  et prête à me persévérer pour réussir et mener à bien ce projet. Les gens autour de moi ne me comprenaient pas. Quitter un CDI dans la fonction publique hospitalière et un appartement de 100m2 dans le 11 eme arrondissement  de Paris mais pour quoi faire ? Que pouvais-je trouver de mieux ?

J’ai continué à postuler en Suisse autour du lac Léman sans aucune pression.  Et puis j’ai eu 2 entretiens et j’ai été prise dans les deux hôpitaux.  La semaine a été très éprouvante 20 heures de TGV, des entretiens poussés pendant lesquels on a juste l’impression d’être passé au rouleau compresseur. Mais ça a payé ! J’ai eu le choix et une place de rêve au CHU de Genève. Il est très difficile d’y avoir sa place et j’ai été choisie parmi 30 candidates. 

Je me rappelle qu’avec  toutes ces émotions et ces km parcourus j’étais épuisée physiquement et nerveusement quand je suis arrivée à l’entretien. J’ai pensé à vos conseils. Je me regarde respirer. Ca m’a beaucoup aidé surtout pendant l’attente de mon passage. Et puis je me suis préparée en restant moi-même mais en me persuadant au plus profond de mes cellules que cette place était pour moi et qu’ils feraient une erreur de ne pas me recruter. Je suis restée moi-même mais j’avais de l’aplomb et une capacité de persuasion dont je ne soupçonnais même pas l’existence.  Et 15 jours plus tard j’avais mon contrat en poche (Un CDD de 11 mois mais renouvelable).Mon compagnon a alors relancé ces pistes d’emploi et a décroché facilement un CDI à Lausanne.

Comme vous me l’avez toujours conseillé j’ai fais confiance à la vie, tout en m’accrochant pour obtenir  ce dont j’avais besoin (appartement et place en crèche) et tout a été fluide et s’est résolu petit à petit en douceur.

Nous partons donc  en juillet pour une petite ville thermale  au bord du lac et au pied des pistes de ski : une qualité de vie idéale. Nous allons avoir de meilleurs salaires et donc pouvoir  réaliser notre rêve voyager avec nos enfants.  Il y a toujours une petite incertitude en ce qui concerne l’emploi car ce n’est pas la même législation mais qu’importe. Vous m’avez appris à ne plus avoir peur de l’inconnu et vous m’avez rendu un immense service.

Mes collègues et notre entourage nous prennent pour des OVNI et nous demandent souvent avec envie comment nous avons eu le courage de faire ça. Je leur réponds que c’est à la portée de tous. Il suffit juste de dépasser la peur de rompre une stabilité de vie et d’emploi et trouver ce qui nous correspond le mieux.

Je tenais à vous remercier. Vous m’avez aidé à me dépasser, guidé, orienté pour mener à bien ce projet.  Je souhaite que chacun trouve la voie qui lui correspond en dépassant les peurs de l’inconscient collectif. Je vous remercie encore. » Déborah